• #
  • #
  • #
  • #
  • #
  • #

30 octobre 2017

Nouvel horaire des écocentres

Co-éco vous rappelle que les écocentres des MRC de Kamouraska et de Rivière-du-Loup seront ouverts jusqu’au samedi 4 novembre inclusivement.   Apr ... Lire la suite

04 octobre 2017

Co-éco invite des acteurs du domaine de l’environnement dans la région!

  Co-éco invite des acteurs du domaine de l’environnement dans la région pour souligner la Semaine québécoise de réduction des déchets.  Du ... Lire la suite


Afficher toutes les nouvelles

Ligne Info

418 856-2628

1 888 856-5552 (sans frais)

HORAIRE DES ÉCOCENTRES - 

Co-éco vous rappelle que les écocentres des MRC de Kamouraska et de Rivière-du-Loup seront ouverts jusqu’au samedi 4 novembre inclusivement.

 

Après le 4 novembre, seuls les écocentres de Saint-Pascal et de Rivière-du-Loup resteront ouverts le samedi de 8h à 12h jusqu’au 16 décembre inclusivement. 

 

 

PEINTURE BOOMERANG - Co-éco est dépositaire des produits Boomerang. Ils sont maintenant disponibles dans les locaux d'Écochantier, 425, avenue Patry, Saint-Pascal G0L 3Y0 selon l'horaire suivant: jeudi-vendredi-samedi de 8 h à 16 h. Vérifiez s'il nous reste la couleur désirée auprès du préposé au 418 894-2044  

13 septembre 2017

Financement attribué au projet Écochantier

 

 

ÉCOGESTION DE CHANTIER : QUÉBEC ACCORDE UNE AIDE FINANCIÈRE DE PLUS DE 335 000 $ À COLLECTIVITÉS ÉCOLOGIQUES  BAS-SAINT-LAURENT

 

Rivière-du-Loup, le 13 septembre 2017 – Collectivités écologiques Bas-Saint-Laurent, s’est vu accorder aujourd’hui une aide financière gouvernementale, via RECYC-QUÉBEC, de 335 165 $ afin de mettre en place des outils et services favorisant la réduction et le réemploi des résidus de construction dans les MRC de Kamouraska et Rivière-du-Loup. En appuyant ce projet, le gouvernement souhaite favoriser l’écogestion des chantiers de construction, de rénovation et de démolition (CRD).

 

Ce projet de réemploi des matériaux CRD vise la récupération, la mise en valeur et la mise en marché des matériaux issus de la construction, rénovation et de la démolition des bâtiments résidentiels, commerciaux et agricoles principalement. Autrement dit, le détournement de matières CRD aux fins de réemploi.

 

Avec ce projet, Collectivités écologiques Bas-Saint-Laurent prévoit mesurer les quantités récupérées et réutilisées, établir des contacts avec les entrepreneurs et obtenir plus d’information sur les matières récupérables qu’il serait possible de réemployer. La mission du projet sera d’offrir une alternative intéressante aux gens qui veulent récupérer et réutiliser. Le centre de réemploi tiendra compte non seulement des matériaux d’une valeur patrimoniale, mais aussi des matériaux conventionnels comme les briques, la céramique, la quincaillerie, etc. Pour l'Est du Québec, le centre de réemploi sera unique dans sa mission et son activité. Il constituera la suite logique au projet-pilote d'entrepôt des matériaux patrimoniaux mis en place en 2007 à Saint-Pascal. Ses services seront étendus à tous les types de CRD, qu'ils soient patrimoniaux ou non.

 

 

Citations

 

« Le gouvernement du Québec est fier d’appuyer ce projet, qui s’inscrit en droite ligne avec notre volonté de bâtir une société qui pense et construit différemment. La recherche active de solutions pour réduire à la source la production de matériaux de CRD a des retombées significatives pour l’environnement, mais également pour notre économie. En offrant aux entrepreneurs et artisans de la région l’information, l’espace et les outils nécessaires à la réduction et au réemploi des résidus de construction, le projet de Collectivités écologiques Bas-Saint-Laurent démontre bien qu’ensemble, nous pouvons agir afin de permettre à nos enfants de vivre dans une société moderne, sobre en carbone et sans gaspillage. »

 

David Heurtel, ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

 

« En tant que député Rivière-du-Loup–Témiscouata, je suis fier de soutenir l’initiative de Collectivités écologiques Bas-Saint-Laurent qui démontre bien toute la vitalité et le sens de l’innovation des gens de chez nous. Le centre de réemploi deviendra sans nul doute un moteur de l’économie locale, en plus de contribuer à la réduction à la source des matériaux de CRD. »

 

Jean D'Amour, député de Rivière-du-Loup–Témiscouata ministre délégué aux Affaires maritimes et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent

 

« Ce projet novateur correspond en tout point à ce que nous souhaitons favoriser en tant que société d’État. En plus de documenter les besoins des entrepreneurs locaux et de contribuer à la production de nouvelles connaissances en matière de réemploi, le projet de Collectivités écologiques Bas-Saint-Laurent représente un exemple de gestion saine et responsable de nos matières résiduelles. »

Dany Michaud, président-directeur général de RECYC-QUÉBEC

Faits saillants :

  • Un montant de 335 165 $ a été accordé à Collectivités écologiques Bas-Saint-Laurent.
  • Ce projet a été retenu dans le cadre de l’appel à propositions administré par RECYC-QUÉBEC et visant les projets destinés à encourager l’écogestion des chantiers de construction, de rénovation et de démolition. Il s’inscrit également dans la mise en œuvre du Plan d'action 2016-2017 du Comité mixte sur la réduction à la source, relevant de RECYC-QUÉBEC. Rappelons que ce chantier a bénéficié d'une enveloppe globale de 3 M $, provenant du Fonds vert.
  • Le projet des Collectivités écologiques Bas-Saint-Laurent répond aux objectifs de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles, dont ceux de réduire la production de matières résiduelles et de promouvoir la récupération et la valorisation des matières résiduelles.

Liens utiles :

 

À propos de l’appel de propositions sur la réduction à la source (APRS)

 

La Politique québécoise de gestion des matières résiduelles (PQGMR) et son Plan d’action 2011-2015 mettent à l’avant-plan la réduction à la source. Cette politique a comme objectif principal de n’éliminer qu’une seule matière résiduelle au Québec : le résidu ultime. À cet égard, elle cible comme premier enjeu de mettre un terme au gaspillage des ressources et confirme la réduction à la source comme le moyen en amont le plus efficace pour y parvenir.

 

À propos de RECYC-QUÉBEC

Soucieuse de faire du Québec un modèle de gestion novatrice et durable des matières résiduelles pour créer une société sans gaspillage, RECYC-QUÉBEC est une société d'État créée en 1990 et qui a pour objectif de promouvoir, de développer et de favoriser la réduction, le réemploi, la récupération et le recyclage de contenants, d'emballages, de matières ou de produits ainsi que leur valorisation dans une perspective de conservation des ressources.

                                                                                                                                 

– 30 –

 

 

SOURCE :

 

Émilie Simard

Attachée de presse

Cabinet du ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

INFORMATION :

 

RECYC-QUÉBEC 

Ligne média : 514 351-7838

medias@recyc-quebec.gouv.qc.ca