• #
  • #
  • #
  • #
  • #
  • #

21 juin 2017

Horaire des écocentres

Tous les écocentres seront FERMÉS le 24 juin. Le 1er juillet les écocentres de La Pocatière, Saint-Pascal, Rivière-du-Loup et Saint-Hubert seront OUVERTS de 8 ... Lire la suite

19 juin 2017

Une nouvelle directrice générale chez Co-éco

COMMUNIQUÉ de presse Pour diffusion immédiate     La Pocatière, le 19 juin 2017 - Le Conseil d’administration de Collectivités écologiques ... Lire la suite


Afficher toutes les nouvelles

Ligne Info

418 856-2628

1 888 856-5552 (sans frais)

HORAIRE DES ÉCOCENTRES - Tous les écocentres seront FERMÉS le 24 juin. Le 1er juillet les écocentres de La Pocatière, Saint-Pascal, Rivière-du-Loup et Saint-Hubert seront OUVERTS de 8 h à 16 h et l'écocentre de Saint-Alexandre sera ouvert de 8 h à midi.

HORAIRE DES BUREAUX - PÉRIODE ESTIVALE Les bureaux de Co-éco situés au 1650 rue de la Ferme à Sainte-Anne-de-la-Pocatière et sont ouverts du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h et de 13 h à 16 h 30. Cependant, ils seront fermés le vendredi après-midi du 7 juillet au 1er septembre inclusivement. 

PEINTURE BOOMERANG - Co-éco est dépositaire des produits Boomerang. Ils sont maintenant disponibles dans les locaux d'Écochantier, 425, avenue Patry, Saint-Pascal G0L 3Y0 selon l'horaire suivant: jeudi-vendredi-samedi de 8 h à 16 h. Vérifiez s'il nous reste la couleur désirée auprès du préposé au 418 894-2044  

Le compostage domestique

  1. Qu'est ce que le compost ?
  2. Pourquoi en faire ?
  3. Que peut-on composter?
  4. Matières à éviter
  5. Comment démarrer son compost ?
  6. Comment incorporer les matières ?
  7. Aération et humidité, deux paramètres à surveiller
  8. À chaque problème sa solution
  9. Foire aux questions
  10. Pour aller plus loin

 

Le compost c'est quoi ?

Le compost est un matériau riche qui ressemble à un sol de forêt et dont les végétaux raffolent. Il est fabriqué à partir de matières organiques (feuilles, herbe, résidus de jardin ou de cuisine) décomposées par des milliards d’organismes vivants que l’on retrouve dans la nature.

 

Pourquoi en faire ?

 Parce que...

le compost agit comme une éponge dans le sol. Il permet aux racines de se développer en profondeur, ce qui rend les végétaux plus vigoureux et en santé et donc plus résistants aux sécheresses, aux grands froids, aux attaques des insectes et maladies.

Parce que...

le compostage fait partie du Plan d’action québécois sur la gestion des matières résiduelles qui obligent les municipalités à valoriser 60% des matières putrescibles résiduelles d'ici la fin de 2015.

Parce que...

le transport, l’enfouissement et le traitement des matières organiques sont coûteux tandis que le compostage domestique procure aux citoyens un amendement gratuit d’une qualité exceptionnelle.

 

Que peut-on composter ?

 "Tout ce qui pousse !", autrement dit toute matière organique d'origine végétale.

Ainsi le compostage se déroulera plus facilement, sans odeurs et sans visiteurs indésirables. En effet,même si toute matière organique peut se composter, la viande, le poisson et les produits laitiers risquent d'attirer de petites bestioles pas toujours les bienvenues.

On fait la distinction entre matières brunes ou sèches qui sont riches en carbone et matières vertes ou humides qui sont riches en azotes.

 Matières humides ou vertes (azotées)

  • Restes de fruits et légumes : crus, cuits, pourris
  • Restes de table et de cuisine
  • Résidus de jardin
  • Résidus de désherbage
  • Gazon coupé
  • Fumiers matures
  • Algues
  • Coquilles d’oeufs
  • Plantes ou bouquets (incluant la terre)

Matières sèches ou brunes (carbonées)

  • Feuilles mortes, paille, foin
  • Branches déchiquetées
  • Sciures et copeaux de bois
  • Écailles d'arachides, carapaces de crustacés
  • Café, thé, tisane (filtres ou sachets inclus)
  • Pâtes alimentaires, pain, riz
  • Biscuits, gâteaux
  • Serviettes de papier
  • Papier (encre de couleur à éviter)
  • Litière d’oiseau et plumes

Il est possible d’intégrer un peu de viande, fromage, poisson… en petites quantités (ex. : restes de spaghetti à la viande, ou toast au fromage).


Matières à éviter

  • Viande, poisson, huile, produits laitiers
  • Os, cheveux, poils (trop longs à composter)
  • Plantes malades, graines de mauvaises herbes
  • Litière d'animaux domestiques, selles humaines
  • Feuilles de noyer, de chêne ou de rhubarbe (contiennent des insecticides naturels)
  • Cendre

 

Comment démarrer un compost?

  • Faire un tas à même le sol, ou se procurer un bac en plastique ou en bois que l'on déposera sur un sol préalablement ameubli;
  • Choisir un emplacement aéré, pas trop ensoleillé, et accessible aussi l'hiver;
  • Faire un nid de paille, de feuilles mortes ou de petites branches pour assurer une bonne aération à la base;
  • Ajouter une pelletée de compost mature ou de terre fertile pour fournir et propager les organismes qui décomposeront les matières;
  • Installer un couvercle pour contrôler les apports d'eau (pluie).

Comment incorporer les matières ?

  • Ajouter les résidus en alternant les matières humides (vertes, azotées) et les matières sèches (brunes, carbonées) dans des proportions de 1/3 pour 2/3, 

S'il y a trop de matières humides, cela provoquera de mauvaises odeurs.
S'il y a trop de matières sèches, cela empêchera le compost de s'activer.

  • Plus les matériaux seront diversifiés, plus le compost sera riche;
  • Plus les morceaux seront petits, plus vite ils se décomposeront;
  • Les quantités diminueront dans un rapport de 10 pour 1 lorsque compostées.

Aération et humidité, deux paramètres à surveiller

 Assurer une bonne aération ?

  • L'oxygène est indispensable à la survie des organismes décomposeurs;
  • S'il manque d'aération, le compost dégagera des odeurs de soufre ou d'ammoniac provenant de l'activité des bactéries qui vivent sans oxygène;
  • Pour aérer, retourner le tas, avec une pelle, une fourche ou tout autre outil.

Idéalement, on retournera le tas aux 2 semaines.

Contrôler le taux d'humidité ?

  • L'humidité est intimement liée à l'aération. Trop d'humidité fera en sorte que les espaces d'air seront diminués, ce qui causera de mauvaises odeurs;
  • Le taux d'humidité est adéquat lorsque le compost garde sa forme quand on le presse dans une main;

Si la poignée s'effrite, il manque d'eau, il faut arroser

Si l'eau perle entre les doigts, il y a trop d'eau, il faut incorporer des matières sèches et retourner le tas.


À chaque problème sa solution

Ça ne composte pas

  • Manque d'humidité = arroser
  • Manque d'azote = ajout de matières humides
  • Manque d'air = retourner pour aérer

 Ça sent mauvais

  • Trop d'humidité = ajout de matière sèche et retourner
  • Trop de matière humides = ajout de matière sèche et retourner
  • Matières trop compactes = ajout de matière grossière et retourner

 

Foire aux questions

QU'EST-CE QUI CAUSE LES MAUVAISES ODEURS ?
Elles sont produites par un manque d'air qui favorise la prolifération des bactéries anaérobiques (qui vivent sans oxygène). Lorsqu’elles « travaillent », ces bactéries dégagent des gaz nauséabonds. Cela est provoqué par un excès d'eau ou une proportion trop grande de matières humides.


PEUT-ON COMPOSTER EN HIVER ?
Oui. En prenant soin d’alterner les matières sèches et humides. Au printemps, le compost dégèlera et la décomposition reprendra son cours. Le gel et le dégel aident aussi à fractionner les matières.


COMBIEN DE TEMPS CELA PREND-IL ?
Le temps de maturation dépend de l'attention qu'on porte au compost.
Si les principes de base sont respectés, cela peut prendre environ 5 mois. Mais on considère que cela prend une année, voir plus dans les pays aux hivers longs.


LE COMPOST EST-IL PRÊT ?
Lorsque la plupart des matières accumulées sont méconnaissables, que le compost ressemble à du terreau et qu'il dégage une odeur agréable d'humus, il est prêt à être utilisé.


PEUT-ON ACCÉLÉRER LE PROCESSUS ?
Oui. En ajoutant de temps en temps un peu de compost mature ou de terre fertile. Il existe des activateurs commerciaux mais l'ajout de ces matériaux n’est nullement essentiel. Certaines plantes peuvent  activer et améliorer la qualité du compost. Exemples : algue, fougère, ortie, pissenlit, bardane.


PROBLÈME DE MOUCHES OU DE GUÊPES ?
Ne pas laisser de résidus humides (notamment les fruits) à découvert.
Les recouvrir avec des matières sèches : papier journal, paille, feuilles mortes...


COMMENT UTILISER LE COMPOST ?

  • Jardin et potager : Incorporer 5 à 10 cm de compost à votre terre avant de planter.
  • Pelouse : Tamiser et étendre une mince couche de compost pour améliorer le sol.
  • Plantes d'intérieur : Mélanger avec une quantité équivalente de terre et de sable.
  • Purin de compost : Mettre du compost mûr dans un sac de toile et laisser tremper dans l’eau toute la nuit. Le lendemain, arroser les végétaux avec ce liquide très nutritif.

 

Pour aller plus loin

Visionner les capsules vidéos sur le compostage : Le compost à la mode de chez vous

Pour en savoir plus sur la nouvelle technologie simple et efficace de JORA, consultez le site Jora kompost et discutez avec un conseiller de Co-éco.

Consulter aussi le dépliant récapitulatif : Le compost