Les sacs « COMPOSTABLES » sont acceptés, vous les trouverez dans le rayon des sacs en plastique dans les épiceries, pharmacies, quincailleries ou autres magasins de grande surface. Prenez soin de rechercher les certifications « COMPOSTABLES ». D’autres appellations, telles qu’« oxobiodégradable » et « biodégradable » ne sont pas acceptées.

L’utilisation de sacs de papier, de papier journal et la congélation des aliments demeurent toujours de bonnes pratiques pour votre bac brun.

SACS COMPOSTABLES

Les sacs compostables sont composés de matière d’origine VÉGÉTALE comme l’amidon de maïs, la betterave, le tapioca ou la canne à sucre. On appelle ces « plastiques » acide polylactique (PLA). Une fois la matière digérée par les micro-organismes, elle est transformée en GAZ, en EAU et en MINÉRAUX. Les sacs compostables sont bien pour le bac brun, par contre, ils ne sont pas recyclables.

Tous les sacs en plastique sont refusés, même les SACS (OXO) BIODÉGRADABLES. En effet, ceux-ci sont faits de PLASTIQUES CONVENTIONNELS auxquels un additif a été ajouté afin que le plastique se fragmente plus rapidement. Le plastique n’est plus visible à l’œil nu, mais les microfragments de plastique restent dans l’environnement et risquent de se retrouver dans l’eau. Les sacs en plastique ou en plastique biodégradable ne sont pas transformés par le processus de digestion des micro-organismes comme c’est le cas avec les sacs compostables. C’est pourquoi ils ne sont pas acceptés dans la collecte. Ils contaminent le digestat qui sert comme amendement dans les champs agricoles de la région.

CERTIFICATION

De nombreuses certifications existent afin d’assurer que votre sac compostable répond aux normes en ce qui a trait à la vitesse de désintégration et de biodégradation du sac. La certification n’assure pas que le produit est compatible avec les installations en place. C’est pourquoi l’utilisation des sacs compostables peut varier d’une région à l’autre. Pour les régions de Kamouraska, Rivière-du-Loup et Les Basques, repérez les certifications suivantes :

Bureau de normalisation du Québec (BNQ):

Biodegradable products institute U.S :       

 

En plus de prendre en compte les critères de vitesses de désintégration et de biodégradation du produit, la certification BNQ tient compte des critères canadiens de qualité du compost. Ce qui certifie qu’une fois le sac dégrader, il ne nuit pas à la qualité du compost.

L’UTILISATION DE SACS EST-ELLE OBLIGATOIRE?

La meilleure pratique est de mettre ses aliments en vrac dans le bac, donc sans sac. De cette façon, on pratique la réduction à la source en évitant de consommer des ressources et de l’énergie pour produire le sac.

L’utilisation de papier (ex. papier journal, sac en papier) est également recommandée pour emballer les restes de tables afin de réduire les odeurs, d’éviter le gel et d’empêcher le développement des verres blancs.

L’utilisation des sacs compostables joue également un rôle afin d’éviter le gel et de contrôler les verres blancs, tout en facilitant l’entretien des bacs.

Le sac de papier ou le sac compostable sont des alliés afin de diminuer les nuisances du bac brun, mais ils ne sont pas obligatoires.

Source :
https://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/municipalites/matieres-organiques/participation-citoyenne/guide-utilisation-sacs
https://www.bnq.qc.ca/fr/normalisation/environnement/plastiques-compostables.html

DERNIÈRES NOUVELLES


Quoi faire avec les feuilles mortes?

Les laisser sur le terrain : Si vous avez un terrain peu aménagé ou boisé, cette première option est la plus simple, demande moins de travail et aide la biodiversité en plus de créer un engrais naturel.

lire plus