Pour les MRC de Kamouraska, de Rivière-du-Loup et de Témiscouata, le contenu de nos bacs bleus est transporté au centre de tri tout neuf et à la fine pointe de la technologie à Rivière-du-Loup, opéré par Société Via. Alors que dans la MRC Les Basques, le contenu de nos sacs bleus est transporté au centre de tri de Récupération des Basques.

Dans les 2 cas c’est plus de 90% des matières envoyées au centre de tri qui sont recyclées ou valorisées !

Les rejets sont des matières non recyclables qui n’auraient pas dues être mises au bac bleu.

Cependant, parmi les matières qui sont traitées au centre de tri, il y en a une qui est plus difficile : les plastiques souples.

À écouter :
Même fréquence, RDC – 8 février 2022 – Comment le centre de tri de Rivière-du-Loup evite-t-il la contamination des matières recyclables

Qu’est-ce qu’un plastique souple ?

Dans notre quotidien, il y a, d’un côté, les contenants en plastique rigide (pots de margarine, pots de yogourts, bouteilles d’eau, bouteilles de savon à lessive, etc.), qui sont souvent identifiés avec le fameux ruban de Möbius (triangle), ainsi qu’un numéro de 1 à 7. De l’autre côté, il y a les plastiques souples, qui ne portent souvent pas de numéro. Ils sont partout! En

 voici quelques exemples : sac d’épicerie, sac de pain, Publisac vide, emballage de papier de toilette, papier bulle, film plastique alimentaire, etc.

Prenez le sac ou l’emballage et tentez de l’étirer en poussant au travers avec votre pouce. Si le plastique s’étire aisément, cela signifie qu’il se recycle. Dans le cas contraire, il va à la poubelle.

Le casse-tête

La majorité des plastiques rigides, le papier, le carton, le métal et même le verre se recyclent bien. Cependant, les plastiques souples sont plus difficiles à recycler. De plus, dans l’industrie québécoise du recyclage, il y a peu de débouchés pour ce type de plastiques, et l’offre dépasse la demande.

Les gestes à poser :

  • Réduire notre utilisation des plastiques souples ! La réduction est encore et toujours la solution à privilégier.
    Comment? En achetant des produits les moins emballés possible ou en vrac, en apportant nos propres contenants, en refusant les sacs d’emplette du magasin et en utilisant systématiquement les sacs réutilisables que nous avons déjà.
  • Détourner nos plastiques souples de l’enfouissement en continuant de les mettre à la récupération.

L’autre enjeu est que les plastiques souples sont très volatiles. On connait déjà les impacts sur nos rivières, nos lacs, et les océans… Ce que l’on sait moins, c’est que leur caractéristique volatile provoque également quelques maux de tête aux équipes des centres de tri! Ils peuvent s’envoler durant leur cheminement dans la chaîne de tri, nuire au repérage des matières, contaminer les autres matières et ils peuvent même bloquer ou briser des équipements.

Le geste à poser :

Il vous suffit de faire un sac de sacs. C’est simple, et ça ne prend pas plus de temps. On prend un sac transparent, on y met tous les plastiques souples au fur et à mesure, on fait un nœud, et hop! Dans le bac. En plus, ça évitera aussi à ces plastiques fugueurs d’aller décorer l’arbre de votre voisin le jour de la collecte…

À lire :
Recyc-Québec – septembre 2018 – Fiche informative Sacs et pellicules de plastiques 

Ressources

Recyc-Québec
Analyse du cycle de vie environnementale et économique des sacs d’emplette : Pour connaître notamment le nombre de fois qu’il faut réutiliser les différents sacs pour diminuer les impacts.

Fiche informative : Sacs et pellicules de plastique

Récup Estrie
Comment recycler le plastique souple: les questions fréquentes 

Radio-Canada
L’épicerie – 10 novembre 2021 – Le problème des sacs plastique est-il résolu?

Chronique «Les temps changent… pas que le climat !» réalisée par Co-éco, en partenariat avec les MRC de Kamouraska, de Rivière-du-Loup et des Basques.

Archives

DERNIÈRES NOUVELLES

Astuces pratiques pour ménage du printemps brillant et écologique!

Astuces pratiques pour ménage du printemps brillant et écologique!

Quand les températures remontent et que le paysage se découvre petit à petit de son manteau blanc, c’est que le printemps pointe le bout de son nez! Qui dit printemps dit aussi… ménage de printemps! Cette activité est l’occasion de sortir de notre torpeur hivernale en s’activant et en libérant nos espaces pour accueillir l’été.

lire plus
4e ÉDITION DE L’ÉVÈNEMENT « RÉPARE TES TRUCS » AU CÉGEP DE LA POCATIÈRE

4e ÉDITION DE L’ÉVÈNEMENT « RÉPARE TES TRUCS » AU CÉGEP DE LA POCATIÈRE

Sainte-Anne-de-la-Pocatière, le 18 mars 2024 — Pour cette année encore, à l’occasion du Jour de la Terre, les gens de La Pocatière et ses environs sont chaleureusement conviés à participer à la nouvelle édition de l’événement « Répare tes trucs ». Organisée par le Cégep de La Pocatière en collaboration avec Co-éco et la SADC du Kamouraska, cette initiative se déroulera le samedi 20 avril prochain, de 9 h à 16 h, à la Bibliothèque François-Hertel du Cégep La Pocatière, au 140, 4e avenue Painchaud.

lire plus